L'Italie et les Vaccins

 

Vaccins : l’incroyable BONNE NOUVELLE venue d’Italie

Chers amis du Naturel,

Cela n’a pas fait la Une des médias (bizarre, bizarre…).

Mais je tiens à partager avec vous la meilleure nouvelle de l’été :

L’Italie vient de mettre fin aux 10 vaccins obligatoires pour les nourrissons !

Désormais, les écoles ne pourront plus sanctionner les enfants non vaccinés !

C’est la fin d’une injuste discrimination contre les enfants non vaccinés !

C’est le retour de la liberté de choix pour les parents – liberté de vacciner ou de ne pas vacciner !

Et cela montre qu’il n’y a pas de fatalité : nous aussi, en France, nous pouvons obliger le gouvernement à supprimer les 11 vaccins obligatoires !


Ce qu’on ne vous a pas dit sur les élections italiennes

Je rappelle que les « 10 vaccins obligatoires » en Italie étaient une nouveauté.

Cette obligation avait été votée en 2017 en Italie – quelques mois avant la France.

L’Italie et la France sont alors devenus les deux seuls pays européens à imposer autant de vaccins aux nourrissons.

Mais en Italie, la résistance a été immédiate : des milliers de parents sont descendus dans la rue à plusieurs reprises pour essayer de bloquer cette loi. [1]

Puis, en février dernier, la vaccination a été un des grands sujets de la campagne électorale ! [2]
 
La ligue du Nord et le parti « 5 étoiles » ont promis de revenir en arrière et de réinstaurer la liberté vaccinale.

« Vaccination oui, obligation non », avait tweeté publiquement le leader de la Ligue du Nord Matteo Salvini.

Selon lui, « 10 injections imposent un risque au bébé », et c’est donc au papa et à la maman de décider s’ils veulent prendre ce risque. [3]

Ce discours a plu a beaucoup d’Italiens – et on les comprend !

Quelques semaines avant l’élection, un sondage a révélé que l’abolition de l’obligation vaccinale était une priorité pour 22 % des Italiens ! 

Il faut dire qu’un rapport officiel explosif sur les vaccins est paru en Italie le 7 février dernier, en pleine campagne électorale !


L’accablant rapport parlementaire contre la multi-vaccination 

Ce rapport est le résultat de 18 ans d’enquête.

Il a été rédigé par une Commission d’enquête parlementaire italienne.

Cette Commission voulait savoir pourquoi les militaires italiens en mission à l’étranger avaient subi de graves maladies inexpliquées.

Le résultat, c’est qu’elle a découvert un risque significatif de développer des cancers et des maladies auto-immunes après l’administration de vaccins combinés et multi-doses !

Voici les autres conclusions de la Commission, selon l’excellent résumé du journal Alternative Santé [4] :
    • « La Commission n’a pas pu trouver une seule étude démontrant la sûreté des vaccins combinés (p. 154).

    • La Commission a estimé que « la quantité cumulée des différents composants des vaccins dépasse les quantités autorisées pour les autorisations de mise sur le marché des vaccins monovalents ». Dans les vaccins combinés, la somme des adjuvants (par exemple, aluminium ou mercure), conservants et contaminants biologiques – virus, bactéries, mycoplasmes et mycobactéries, ainsi que l’ADN fœtal humain ou l’ADN animal, provenant des tissus organiques de culture pour la fabrication des vaccins – n’a pas été testée.

  • « Les vaccins qui ont un nombre important de composants en termes quantitatifs, mais aussi en variété des composants étrangers, déterminent un nombre plus élevé d’effets secondaires (p. 139) »

La Commission reconnaît donc que plus vous injectez de vaccins en même temps, plus vous risquez de provoquer des effets indésirables graves.

C’est encore plus évident lorsque les vaccins contiennent de l’aluminium (p. 160), des quantités élevées d’ADN humain et animal ou des nanoparticules inflammatoires (pp. 157, 159, 165).

Logiquement, la Commission italienne recommande d’éviter les vaccins combinés et de préférer les vaccins isolés.

Mais dites-moi, ce qui vaut pour les militaires ne vaudrait-il pas pour les nourrissons ?

Eh bien si, évidemment !

Et pourtant en Italie (comme en France), on injecte aujourd’hui 6 maladies dans la même seringue : diphtérie, tétanos, polio, coqueluche, HiB et hépatite B… avec des quantités énormes d’aluminium…

…alors que ce « cocktail » n’a jamais été testé sérieusement !

Ces injections répétées de « multi-vaccins » à des nouveau-nés ne sont pas raisonnables, et beaucoup de gens le sentent intuitivement.

Pas étonnant que 2 partis « hors système » remportent les élections en Italie !


On peut être « pro-liberté » et « pro-vaccin » !

Aujourd’hui, ces deux partis, arrivés au pouvoir, respectent leur promesse électorale (pour changer).

Début juillet, la Ministre de la Santé italienne a annoncé que les parents n’auront plus l’obligation de fournir à l’école un certificat médical prouvant que leur enfants a bien été vacciné. [5]

C’en est donc fini de l’obligation vaccinale en Italie !

Et au cas vous auriez un doute, on peut être contre l’obligation vaccinale et pour certains vaccins !

La Ministre de la Santé (enceinte) a déclaré qu’elle vaccinerait son enfant à naître. Quant à Matteo Salvini, lui aussi a déclaré avoir vacciné ses enfants.

Donc ne croyez pas ceux qui vous disent que les partisans de la liberté sont « anti-vaccin » !

Et n’oubliez pas que la liberté est la règle dans la plupart des pays d’Europe, comme l’Allemagne, l’Espagne ou la Grande-Bretagne, avec de très bons taux de couverture vaccinale. 

Alors continuons le combat pour imposer la liberté en France aussi !


La preuve qu’il ne faut jamais « lâcher l’affaire »

L’exemple italien est la preuve qu’il n’y a aucune fatalité !

Je reconnais humblement que j’ai été un peu découragé par le vote des 11 vaccins obligatoires en France.

Il y a eu des pétitions, des mobilisations… mais cela n’a pas suffi… 

…comme si Big Pharma était trop fort pour nous. 

Mais ce qui s’est passé en Italie prouve que nous, citoyens, pouvons toujours renverser la vapeur !

Ce n’est pas parce qu’une loi a été votée qu’on ne peut pas revenir en arrière !

Alors gardons le cap, et restons mobilisés !

Votre dévoué,

Guillaume Chopin
Association Santé Naturelle


Sources

[1] http://www.leparisien.fr/societe/en-italie-la-contestation-antivaccin-prend-de-l-ampleur-24-07-2017-7152834.php

[2] https://www.politico.eu/article/vaccine-debate-gives-italian-election-campaign-a-shot-in-the-arm/

[3] http://time.com/5165670/vaccine-skepticism-northern-league-five-stars/

[4] https://www.alternativesante.fr/vaccins/vaccins-un-rapport-parlementaire-italien-explosif

[5] https://www.theguardian.com/world/2018/jul/11/rise-of-italian-populist-parties-buoys-anti-vaccine-movement

 

I